Les sociétés coopératives dans les archives du Crédit Lyonnais, fonds de la DEEF

Nombre de chercheurs en histoire économique connaissent le fonds d'archives de la direction des études économiques et financières du Crédit Lyonnais dont l'acronyme "DEEF" parlera aux initiés. 

C'est pourquoi le service des archives historiques de Crédit Agricole SA, responsable de la gestion des archives historiques du Crédit Lyonnais, a proposé à la Fondation Maison de Salins de travailler sur ces dossiers sous l'angle du modèle coopératif et de partager le résultat de ce travail sur le portail.

Répertoire méthodique des dossiers des sociétés coopératives dans le fonds de la DEEF (Crédit lyonnais), Archives historiques de Crédit Agricole S.A.

Présentation de la DEEF

Dès 1871, Henri Germain, président fondateur du Crédit Lyonnais, souhaite créer un service des études financières capable de fournir des informations sur les sociétés et les finances de différents pays. Le président suit attentivement la constitution du service qui, conformément à ses voeux, se subdivise en deux unités :

- le bureau des renseignements qui collecte des informations en dépouillant presse et revues financières, françaises et étrangères synthétisées dans un "bulletin quotidien" publié à partir du 15 octobre 1871.

- le bureau des études qui fonctionne sous la direction d'un économiste. Ingénieurs et diplômés de HEC ou de sciences politiques rédigent des études sur les finances des Etats ou collectivités locales, banques, secteurs industriels et les sociétés. Le bureau des études, qualifié "d'université pratique" en 1913 est indépendant des autres directions du Crédit Lyonnais. 

L'originalité de la DEEF réside en fait dans la concentration en un seul service de multiples fonctions de renseignement.

Erigé au rang de direction en 1910, il est réformé en 1949. Cette réforme est synonyme d'une plus grande ouverture à toutes les directions de la banque et se traduit par l'intensification de sa politique éditoriale.

 

Les dossiers relatifs aux sociétés coopératives dans le fonds de la DEEF

Un travail de recherche a permis de mettre en évidence la présence de près de 400 dossiers relatifs aux coopératives au sein de ce fonds d'archives.  

Ces dossiers sont principalement composés de documents sociaux : rapports annuels, statuts, bilans. Des notes et études des ingénieurs de la DEEF sont parfois présentes dans les dossiers, ce qui donne des informations complémentaires sur les sociétés. 

 

Présentation du répertoire méthodique

Ce sont près de 400 dossiers de sociétés coopératives qui ont été identifiés et organisés dans un "répertoire méthodique" afin de les rendre accessible aux chercheurs. 

Les dossiers documentaires de sociétés ("dossiers individuels") ont été organisés  par famille coopérative, puis par sous-famille. Les catégories de familles coopératives sont celles retenues par Patricia Toucas dans son ouvrage Les coopérateurs, deux siècles de pratiques coopératives. Elle s'inspire en cela du modèle défini par C. Vienney (L'économie sociale) à savoir la personnalité des associés et l'activité entreprise sous cette forme.

  • Coopératives d'utilisateurs ou d'usagers, lorsque les associés sont les utilisateurs des biens et des services produits :
    • Coopératives de consommateurs ; 
    • Coopératives d'habitation HLM ;
    • Copropriétés coopératives ; 
    • Coopératives scolaires.
  • Coopératives d'entreprises, lorsque les associés sont des entrepreneurs ;
    •  Coopératives agricoles ;
    • Coopératives artisanales ; 
    • Coopératives de transporteurs ; 
    • Coopératives maritimes ; 
    • Coopératives de commerçants détaillants.
  • Coopératives de production, lorsque les associés sont les salariés :
    • Coopératives ouvrières de production ; 
    • Coopératives d'activités et d'emplois.
  • Coopératives de crédit, lorsque les associés sont les clients déposants ou emprunteurs : 
    • Banques populaires ; 
    • Caisses d'épargne ; 
    • Crédit agricole ; 
    • Crédit coopératif ; 
    • Crédit mutuel.

Les dossiers concernant les Banques populaires sont en cours d'analyse et seront rajoutés au répertoire.

La répartition des coopératives dans leur famille a été réalisée à partir des dénominations sociales et quelque fois de la consultation des dossiers. Des erreurs ont pu se glisser dans les descriptions de cet inventaire. Celles-ci seront corrigées au fur et à mesure de la préparation des opérations de numérisation des dossiers. Les dossiers numérisés seront mis en ligne sur ce portail.

On trouve également dans l'arborescence des dossiers d'études générales sur les coopératives. 

Les dossiers sont consultables au service des archives historiques de Crédit Agricole SA.

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter Pascal Pénot ou Nicolas Gueugneau.